Flashy

flach

L’été sera chaud ! Et surtout l’été sera plein de couleurs avec les dernières tendances que l’on voit fleurir dans les magasins : mini short colorés, motifs ethniques et géométriques vont côtoyer des couleurs fluos, du clouté et du doré sans oublier de l’origami. La discrétion ne sera pas de mise et il est temps de tenter des tons éclatants et motifs originaux. New look nous fait la leçon avec sa dernière collection et Camaïeu invente l’azthèque fluo, on n’échappera donc pas à la tendance ! Pour ma part, j’ai déjà craqué pour un petit T-shirt bien coloré et pour une paire de boucles un peu

1. Lunettes de soleil, 8$,–  2. Collier jaune flashy , Amazon, 18,99 $, – 3. Vernis Essie Orange, 9,89€ – 4.  Jupe rose, Desire, 15£, –  5. Coque Iphone, pentone, 29,99£, – 6. Sandales colorées été, 79$.

Au passage, petit tutoriel origami pour décorer votre petite chambre de bonne ou autre studio :


The Carrie diaries

The-Carrie-Diaries-poster-CW

Un préquel

Cette série est l’occasion pour moi de redonner la définition d’un préquel. Un préquel est un élément de fiction qui raconte ce qui est arrivé avant l’histoire que l’on connait. Un exemple récent serait le film Bilbo le Hobbit, Préquel de la trilogie du Seigneur des anneaux. De nombreux préquels existent. Je pense que Smallville racontant l’histoire de Clark Kent dans sa jeunesse, il s’agit également d’un préquel (qui finalement rejoint l’histoire il faut l’admettre). Bref, ici nous avons affaire à un préquel tout à fait intéressant puisqu’il s’agit de celui de la série Sex and the city et plus exactement de la jeunesse de son personnage principal, Carrie Bradshaw.

Le cast : Maggie, Walt, Mouse, Carrie, Sebastian et Larissa

Synopsis

Rappelons-le, Sex and the city parle de Carrie Bradshaw et de ses trois amies New Yorkaises Charlotte, Samantha et Miranda aux tempéraments très différents qui évoquent sans aucune pudeur leurs relations avec les hommes. Très tournée vers la mode (en particulier les chaussures) et écrivant des chroniques dans un magazine renommé de la ville à domicile, Carrie nous raconte ses histoires et celles de ses amies au fil de ses chroniques.

Ici, Carrie n’a encore que 16 ans. Elle vient de perdre sa mère et traverse donc une épreuve difficile entourée de ses amis Maggie, The Mouse et Walt. Elle ne connait pas encore bien sûr ses futures amies. Elle est encore vierge et ne parle pas tant de sexe. Dès le premier épisode, son père lui trouve un emploi en alternance dans un grand cabinet d’avocats et elle tombe sur Larissa, rédactrice en chef d’un magazine de mode qui va adorer le sac qu’elle a piqué dans l’ancien placard de sa défunte mère. Hop, la voilà propulsé vers les soirées new-yorkaises, les séances photos de mode ect… Tiré par les cheveux ? Clairement !

Maggie et Mouse, grandes philosophes de la vie

Carrie doit donc dès le pilote de la série allier sa vie de lycéenne et les problématiques qui vont avec (petit copain, bal du lycée, peste et rumeurs) avec sa vie de future new yorkaise. Elle doit aussi compter avec l’autorité de son père qui galère à gérer sa famille depuis la mort de sa femme et avec la crise d’adolescence de sa petite sœur Dorrit. Heureusement, comme dans toutes les séries un peu cucul, on trouve un beau jeune homme pour la consoler : Sébassstiannn.

From Anna Sophia Robb to Sarah Jessica Parker

Et Finalement…

Finalement, on ne retrouve que très peu la Carrie Bradshaw que l’on connait dans ce préquel. Certes, Carrie appelle un taxi, aime New York et boit des Cosmopolitan. Mais on ne retrouve pas les ingrédients qui ont fait la réussite de Sex and the city. Je prends donc cette série comme un élément tout à fait à part. Sans compter que sérieusement, Anna Sophia Robb qui joue Carrie adolescente est beaucoup plus jolie que Sarah Jessica Parker, la version femme ce qui décrédibilise la série dès le départ. Le personnage de Carrie ici est un peu irritant au bout d’un moment à jouer les saintes nitouches et à prêcher la bonne parole. On a envie qu’elle se lâche un peu plus. Une série à regarder tout de même pour sa légèreté. Après une journée de boulot, ça passe tout seul on ne cherche pas à tergiverser et si on s’amuse un peu à chercher les anachronismes, je pense qu’on peut vraiment s’amuser.

Autre point à relever : les looks des personnages de la série.

Quelques looks de Carrie…

La contrainte ? La période : les costumiers ont du jouer sur l’époque des 70s et trouver des vêtements pas trop has been, il n’y a dont que du vintage ! Bien qu’ayant 16 ans, Carrie possède déjà la garde robe la plus complète qui soit. A base de chaussures à talons, sacs à main vintage et robes à volants, cette dernière est plus que colorée. Ça pique un peu les yeux parfois le mélange hauts à pois, caleçons fluo et veste en jean de couleur le tout accessoirisé à outrance.

Quelques looks de Larissa…

Larissa, sa boss est toute aussi originale dans son look mais son personnage s’y prête mieux, étant dans le milieu de la mode. Motifs ethniques et déguisement de paon, ce personnage qui apporte fraicheur et dynamisme à la série est tout à fait bien habillé. Quant aux amies de Carrie, ayant des rôles secondaires, elles sont habillées de façon assez commune mais on trouve une ou deux pièces sympas de temps en temps. Les coiffures sont, elles aussi, très travaillées il faut l’avouer avec parfois des fausses notes au niveau de la tignasse de Carrie un peu exagérée mais après tout pourquoi pas : elle a 16 ans elle peut faire des erreurs de parcours.

Looks de l’épisode 3

Playlist bonus

A signaler : la musique a été choisie pour être en accord avec la diégèse donc assez ancienne mais tout de même au goût du jour. Voyez plutôt :

  1. Like a virgin >> Madonna
  2. Ceremony >> New order
  3. Take on me >> a-ha
  4. Heaven >> Byan Adams
  5. Cruel summer >> bananarama
  6. Edge of seventeen >> stevie nicks
Carrie et sa soeur Dorrit se disputent une robe de leur mère

Ce qu’ils en disent…

Melty.fr

Gala.fr

Vide grenier #30

Bracelet fleuri, 1€
Un panel des hauts trouvés

Ce matin, réveillée à 7h30 va savoir pourquoi, j’ai pu profiter du seul soleil qui sera présent ce weekend sur Paris en ce weekend de Pentecôte avec un vide grenier interminable dans le 17ème arrondissement. Au passage, j’ai pu admirer la façade de l’église St Lazare, très agréable. Paris c’est un peu ça : tu cherches un endroit, un café et tu tombes sur l’Arc de Triomphe l’air de rien.

Un livre sympa que j'ai failli acheter
St Lazare

Les stands n’en finissant pas mais ma monnaie elle s’amenuisant peu à peu, j’ai pu glaner de nombreux articles tout à fait à mon goût. Un peu original : j’ai trouvé la saison 4 de la série 24 à 2€. Sinon comme à l’habitude : bijoux, vêtements, maquillage. Le récap’ en images dans cet article : de Promod à Ici et maintenant en passant par Bonobo, de nombreuses marques ont rejoint ma penderie.

Boucles d'oreille et crayon Sephora : 1,50€

Bracelet fleuri, 1€

L’ananas à l’honneur

Ananas3
L'ananas version gel douche

L’ananas sera traitée dans cette article non pas comme le fruit que vous connaissez mais bien comme l’une des nouvelles tendances mode de ce printemps (bon sauf quand je vous donnerai une recette de cuisine hein). Même Paulette a sorti son numéro Nananas. C’est surement son côté jaune un peu vif et enthousiaste, sa forme un peu circulaire et joviale ou tout simplement son côté tropical et chaleureux qui nous ont conquises, l’ananas, on l’arbore avec panache : sur nos chaussettes, nos écharpes, nos bijoux, notre décoration et bien entendu dans nos assiettes.

 

1. Ananas entier, Casino, 6,45€ – 2. Boucles d’oreille ananas Christies, 51,40€ – 3. Coque Iphone Etsy, 27,75€ – 4. Débardeur ananas, Etsy, 47,52€  5. T-shirt design ananas, Conleys black, 29€ – 7. (eh oui j’ai oublié le 6.) Coussin ananas burke décor, 100$ – 8. T-shirt ananas cache chache, 15€- 9. Photophore ananas Habitat, 7€. 

Laurence (créatrice du blog lifeandswing) et moi avons failli craquer pas plus tard que samedi avec un T-shirt à 14€.  Nous nous sommes retenues dans un élan de culpabilité financière. J’ai tout de même fait l’acquisition d’un sautoir ananas plein de brillants récemment chez Camaieu. Un fruit aux connotations exotiques qui nous rappelle qu’un jour ici aussi il y a eu du soleil et il a fait chaud. C’est pourquoi, je vous donne au passage une petite recette de tarte à l’ananas.

Pour 4 demoiselles affamées en train de bitcher

Ingrédients :

1 pâte brisée pour un moule à tarte normal
3/4 d’un ananas frais (500 g), pelé et paré (garder le quart restant pour la finition )
150 g de sucre
4 oeufs
200 ml de crème 35 %
1 et 1/2 cuillères à table de fécule de maïs
1 gousse de vanille fendue et grattée
2 cuillères à soupe de rhum brun

l'art de cuisiner l'ananas, 6,65€ sur Amazon.fr

Préparation de  15 minutes.

  1. Faire préchauffer le four 15 minutes à 180°C.
  2. Étaler la pâte dans le moule prévu à cet effet et le conserver au congélateur le temps de préparer la garniture.
  3. Couper l’ananas en gros morceaux puis écraser les jusqu’à l’obtention d’une purée lisse.
  4. Dans un bol, mélanger énergiquement les œufs, la crème, la fécule de maïs, les graines de vanille et le rhum jusqu’à l’obtention d’une texture homogène et sans grumeau.
  5. Verser dans le moule à tarte réservé les deux préparations (ananas et flanc)
  6. Enfourner la tarte sur la grille du bas pendant 10 minutes. Ceci facilitera au fond de bien cuire et qu’il ne soit pas détrempé par la garniture.
  7. Au bout de 10 minutes, remonter la tarte sur la grille du milieu et poursuivre la cuisson 40 à 45 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.
  8. Sortir du four et laisser complètement refroidir avant de réfrigérer.
  9. Décorer de feuilles d’ananas et de tranches taillées dans le 1/4 d’ananas restant.
Version Paulette N° Nananas

Ce qu’ils en disent…

Le blog vert cerise

Le blog My minimal

Le blog By glam

J’ai testé pour vous Adopteunmec.com

Promo tac tac
De vraies campagnes pub...

Une fois passée l’inscription plutôt banale avec mail de validation etc, s’ouvre à moi un vrai merchandising de jeunes hommes appelés produits. Je tatonne un peu le temps de mettre une photo potable et hop ça y est, mon profil est visité. Je m’attarde un peu sur les rubriques : Ajouter au panier, réserver, envoyer un mail et encore mieux, sur les profils des produits on trouve les caractéristiques Aspect général, Facilité d’utilisation, Prise en main  et Innovation.

Bref, de quoi m’amuser une bonne dizaine de minutes. Ensuite je passe aux choses sérieuses, je réserve un ou deux produits, j’en ajoute au panier mais voilà que hop hop hop on tente de me faire du charme. Là j’ai le choix : oui, non j’autorise la personne à me parler. Tout est basé sur le physique autant le dire tout de suite. Bon il y a aussi les pseudos et là on redouble d’inventivité du côté de la gent masculine : de Sous marin à De la noche en passant par Ha d’accord, il y en a pour tous les goûts. On peut également effectuer soi-même sa recherche dans les produits régionaux ou autre.

ici, il y en a pour tout le monde

Une fois l’activation de la personne (qui du coup n’est pas moche enfin en photo) effectuée, commence le dialogue par mots doux. Et alors là, toute la conversation n’a en fait qu’un seul but : répondre à la question Que viens-tu chercher sur ce site ? L’un de mes contacts apporte cette réponse :

Je pense que les gens qui sont là pour « se faire des copains » sont rares. On parle, on voit où ça va et la plupart du temps ça va pas loin.

Bon lui il était peut-être un peu blasé du concept de l’homme-objet. Et on voit encore de tout mais deux trois catégories se démarquent : l’histoire sans lendemain ou l’histoire tout court. Les entrées en matière varient. On a les poètes :

Beaucoup de classe, de charme et de magnifiques cheveux blonds, aussi interminables qu’un monologue de Lucchini ou que mon admiration pour ces deux petits clichés que tu nous offres à nous autres mécréants de l’amour. Comme j’aimerais faire ta connaissance…mademoiselle. Je t’embrasse,

Jérémy

La boutique éphémère de la marque

Mais aussi les moins poètes, pour lesquels je vous épargnerai une quelconque citation. Parfois un simple Enchanté suffit. Le rôle des smileys n’est pas à négliger of course hein on sait jamais si l’autre n’a pas compris que t’es trop cordial tu ajoutes un petit sourire. Un système de points et de coupes existe : pour ma part, j’ai eu la coupe de la taupe modèle de bronze et celle du réservé. Et oui je suis une acheteuse compulsive alors je réserve pour ne pas dépenser. Parce que oui je pourrais bien dépenser mes points sur une commande mais je n’ai pas osé parce que je ne sais pas en quoi cela consiste et je ne veux pas me retrouver avec un rendez-vous ou quoi bêtement. Au détour d’une de mes conversations, l’un de mes produits m’a dit :

Je viens de voir que je suis en « rupture de stock » parce que tu m’as réservé jusqu’à demain aprèm

Un autre de mes contacts m’a raconté une expérience négative qu’il a connu sur le site (précisons qu’il utilise adopteunmec.com par Iphone :

Je me pose sur le canal avant de rentrer à pied à la maison. Et là je me connecte et on papote. Elle me dit qu’elle habite juste à côté et le propose de passer, j’me dis pourquoi pas après tout. En effet elle habité à côté mais elle ressemblait pas du tout à ses photos !!!!!!

Je ne pouvais pas partir (ce que j au eu envie de faire quand elle a ouvert la porte …) donc après deux bières je lui dis qu’il est tard et que je dois rentrer et la elle me propose de rester dormir …

Je lui dis je dois me lever tôt c est mort tout ça tout ça elle me répond mais tkt moi aussi … Pfffff je sais plus comment j ai géré la situation mais j étais content de rentrer à la maison !!!!!

AFFREUX

Surtout que je ne suis pas non plus un gros connard qui va se tirer direct ou être méchant

Promo tac tac

Aha et oui je pense que pour ce genre de premier rendez-vous un lieu neutre et le port de baskets pour s’enfuir en cas de tromperie sur les photos sont obligatoires. Voilà donc le rapport détaillé de ma première prise en main de Adopteunmec.com. Une fois de plus ni judging, une fille en soirée m’a déjà dit qu’elle avait rencontré son copain comme ça. Why not ? Mais j’avoue que le côté Guy’store est très humiliant tout de même et que le virtuel ne remplacera jamais le visuel. A méditer donc entre deux tentatives de charme mais le bilan quand même c’est que j’ai bien passé deux heures dessus plutôt que d’écrire mon mémoire ! A savoir, adopteunmarketeur avait été lancé sur le même principe pour des recrutements professionnels mais a dû être fermé pour respecter une certaine éthique. A noter : un profil pas rempli est un vecteur de nombreuses remarques chez la gent masculine.

Mes stats en 2 heures pour info :

Ce qu’ils en disent :

La trempe

wikipédia