Dans le dressing 2…

Le haut mentionné plus haut

Souvenez-vous ! L’an dernier on entrait dans le dressing d’Eugénie. J’ai trouvé une nouvelle proie… voici donc celui d’Emie ! Pour la petite histoire, Emie et moi avons déjà un passé dressing en commun : nous avons même partagé « la demi-robe » que nous nous faisions passer environ tous les 6 mois. Ouais ça vous fait penser à 4 filles et un jean et vous trouvez ça cucul mais on n’écrivait pas dessus nous, et je n’ai rien vécu de très fou avec un grec super sexy désolée. Aujourd’hui, on ne partage plus les fringues, on achète les mêmes, comme vous pourrez le voir un peu plus bas. Voici donc, le dressing d’Emie…

Un petit gif pour commencer
Un petit gif pour commencer
  1. Quelle est ta pièce préférée dans ton dressing ?

Dur de choisir… Une robe blanche !

A noter que le lendemain, Emie s’est rétractée et m’a envoyé : la pièce préférée c’est peut-être la veste de costume noire kookai finalement

  1. Ta dernière pièce achetée ?

Euh il y en a plusieurs… La dernière de la journée ? Une jupe en jean !

Ma préférée de la journée ? Un body ou alors le pull tout doux à porter avant de dormir ou alors la robe noire ou la jupe… Je les aime toutes en fait

  1. La pièce que tu as déjà mais que tu continues d’acheter (ton péché mignon quoi) ?

Les robes !

Et en voici une de robe, justement !
Et en voici une de robe, justement !
  1. Achètes-tu plutôt en boutiques normales, soldes, en vide dressing, vide grenier ?

Plutôt en boutiques normales et en soldes. En vide grenier seulement quand je suis bien accompagnée (par mon amie Manue évidemment)

  1. Si tu devais décrire ta tenue idéale…

Robe (courte j’entends, pas longue jusqu’aux pieds…), des bottes noires, une veste de costume et quelques bijoux discrets.

Le haut mentionné plus haut
Le haut mentionné plus haut
  1. Si tu étais une devise shopping…

Ça me va bien ? Ca me fait pas des grosses cuisses / fesses ou petits seins (au choix selon la pièce et l’humeur !)

  1. Comment te sépares-tu de tes affaires, si tu t’en sépares ?

Dans un carton direction la croix rouge !

  1. A quelle héroïne ou personnalité pourrais-tu piquer le dressing ?

Aucune mais je piquerais le dressing de toutes mes amies !!

  1. Tu choisis ta tenue le matin ou le soir ? Tu changes après ?

En général le soir en semaine et je change le matin si je ne suis pas à l’aise et sinon avant la douche en week-end !

  1. Pour toi, qu’est-ce qui est rédhibitoire dans un look ?

Que les couleurs n’aillent pas ensemble !

Et parce qu’Emie n’est pas qu’une fille qui a un dressing, elle a prévu de faire le semi-marathon de Paris la semaine prochaine. Get Sporty !

IMG_0168

Dans le dressing de…

Coin canapé digne des plus belles images Pinterest

La mallette à malices a innove avec un nouveau type d’article : Dans le dressing de… Et pour lancer cette rubrique, mon amie Eugénie a bien voulu se prêter au jeu de quelques questions mode entre deux exclamations outrées devant l’étendue de son dressing (2 étages partagés avec sa coloc’ Anne-Laure). Voici un petit moment entre filles, chemises à poids et déco ultra tendance…

1. Quelle est ta pièce préférée dans ton dressing ?

Un vieux haut Comptoir des Cotonniers qui date d’il y a au moins 8 ans. C’est le premier haut  bien large que j’ai porté et depuis, je ne jure que par le XXL (au grand damne de mes copines!).

2. Dernière pièce achetée ?

Une robe princesse TamTam en soldes décolletée dans le dos (y’a plus qu’à trouver le soutien-gorge adapté maintenant!). 

3. Comptes-tu faire les soldes ?

Quelle question !

4. Si tu devais décrire ta tenue idéale…

Un haut ample avec un col bateau. Et des manches trois-quarts pour révéler un brillant et conséquent jonc en argent martelé. Un jean slim un peu déglingué et mes chaussures Cotélac sur plateau et en toile dont je ne me lasse pas. Un sac bandoulière en cuir.

Petit conseil : On peut s’acharner à trouver la meilleure tenue possible, si les chaussures ne sont pas soigneusement choisie, l’effort est ruiné. Ce sont les chaussures qui révèlent la tenue, il ne faut surtout  pas les sous-estimer (dixit mon père représentant en chaussures). 

Testé et approuvé !

5. Si tu étais une devise shopping…

« Rhooo allez… Je peux bien me faire plaisir !« 

Coin canapé digne des plus belles images Pinterest

6. Comment te sépares-tu de tes affaires, si tu t’en sépares (vide dressing…)

En général je ne me sépare pas de mes affaires. Je me rappelle exactement où j’ai acheté celle-ci, dans quelle circonstances et avec qui. Ce sont des souvenirs finalement. Il m’arrive quand même d’en revendre en brocante ou d’en donner à des amies si vraiment elle ne me vont plus et qu’il faut faire de la place !

7. A quelle héroïne ou personnalité pourrais-tu piquer le dressing ?

Diane Kruger : simplicité, élégance et naturel !

8. Tu choisis ta tenue le matin ou le soir ? Tu changes après ?

C’est l’humeur du matin qui décide !

9. Pour toi, qu’est-ce qui est rédhibitoire dans un look ?

Le blanc et le beige côte à côte !

Virée shopping quand tu nous tiens

photo 5

Et oui près une journée harassante de tournage de la multivision (un film, six écrans, 3 étudiants pour le réaliser, 999999999 « actions… coupé » et 1000000000 heures de montage) hier, rien de mieux que de retrouver l’amie Eugénie pour une petite virée en ville. On commence par un petit coup de bave sur la boutique Harry Cover à dans la rue Bonneterie et on enchaîne sur les grands magasins de la rue de la République. On commence par André où je vois des ballerines jaunes avec fleur en tissus sur le dessus juste magique à 45€ (mais avec -20% parce que mon collant avait été déchiré au magasin cet hiver, elles pourraient me revenir à 36€) ci-dessus. A retenir.

Mais que voilà ? Des petites promotions chez Etam ! Hop on file au rayon accessoires et je reviens avec une bague et une paire de boucles d’oreille à moins de 6€, présentées en photo ci-dessous/dessus. Le temps de faire tout ça, les boutiques fermaient déjà leurs portes et un monsieur nerveux nous virait de H&M. Arfff, on n’a pas dis notre dernier mot.

I am Stradivarius

stradivarius (2)

Eh non, lorsqu’il s’agit de Stradivarius dans la Mallette à Malices, je ne parle pas des fameux violons inimitables du créateur éponyme dont j’ai pu apercevoir un modèle au Palais Royal de Madrid cet été mais du magasin de vêtements présent dans le centre commercial Odysseum à Montpellier. Vous l’aurez compris, avec l’amie Laurence, on a fait chauffé la carte bleue sans regrets (hum bon un peu de culpabilité quand même). Résultat : un short à 25€ et une robe en dentelle blanche à 40€ pour Laurence et un pantalon fleuri à 40€ et ses ballerines blanche en dentelle )à 22€ pour moi.

Tout ça pour dire que Stradivarius se situe à peu près au même niveau de gamme vestimentaire que Zara, mais avec peut-être plus de classe tout de même. Ce magasin est fortement implanté dans le Sud, en Espagne et en Italie. C’était la première fois que j’en entendais parler et je n’ai pas été déçu : cela change de Camaïeu et autres Promod. De même, j’ai pu découvrir le Magasin I am, que l’on a déjà pu apercevoir sur les portants d’accessoires de Camaïeu. Un peu cher mais plutôt originaux et avec une grande diversité de thèmes : ethnique, black and white, fower power, il a été difficile de choisir. Laurence s’est fendue d’un cadeau très apprécié : les invisibles revisitées, aux motifs floraux très en vogue.

Du nouveau côté shopping

IMG_1778

Hier matin, je me suis fendue d’une petite visite en fripe et à Camaïeu histoire d’évacuer le stress des cours dans un ou deux achats tout à fait incongrus et immérités. A la fripe, les chaussures s’accumulaient mais rien en 36 cette fois-ci. Néanmoins, un pull m’a tendu la manche, bien chaud et plutôt original avec ses motifs dorés.

Un sous-pull marin avec colle à motif rouge m’a également apostrophée au détour d’un rayon, je n’ai donc pas pu résister. Le tout pour 6€, et de quoi se tenir au chaud dans les jours à venir. Parce que oui, l’hiver ne va pas durer mais il fait tellement froid que j’ai juste envie de m’acheter une complète tenue de ski avec moufles et bonnet à l’appui.


J’en profite également pour vous parler de la carte fidélité acquise chez le magasin de prêt-à-porter Camaïeu : une carte gratuite qui permet de collecter des points (1 euro net = 1 point). Au bout de 150 points, on a le plaisir de recevoir un bon d’achat de 6€ sur tout le magasin SOLDES COMPRISES. D’où ma visite puisque le bon n’a pas une durée illimitée : il faut l’utiliser dans le mois. La carte Camaïeu donne également lieu à des paliers. Lorsque l’on atteint différents paliers, on a droit à des avantages comme un cadeau le jour de son anniversaire, des retours sur achat sans ticket de caisse à l’appui, des retouches gratuites, des livraisons gratuites et des ventes privées.


Cette carte, bien entendu, est un outil de la société de consommation poussant à revenir au magasin et nous laissant une moindre marge de manœuvre quant aux choix que l’on fait. En général, je suis contre les procédés de fidélisation par lesquels je me sens manipulée. Néanmoins, lorsque le bon d’achat de 6€ est arrivé, je n’ai rien eu à dire. Je suis allée prendre mon petit top en soldes (photo ci-dessous) comme tout le monde. Bon ok, j’en ai profité pour acheter des boucles d’oreilles florales (photo ci-dessus), et alors ? Au final, les deux me sont revenus à 8,90€ au lieu de 14€90.