Vide grenier #40

Chemise, Maximo Dutti, 2€


Un peu de retard dans la publication de mes tribulations en vide grenier mais je rattrape ça de suite avec celui du samedi 5 avril dernier, à St Cloud qui n’est autre que le 40ème vide grenier sur la mallette. Vous pouvez retrouver les autres ici. Sur le coup avec moi, ma meilleure amie d’enfance Eugénie, dont je parle ici et ici, en déplacement pour son stage à Kiblind, bimestriel que je vous conseille vivement.

2 colliers, 3€

Redoutant l’heure du lever, Eugénie s’était mise en condition pour un petit 7h du mat’ mais pour le coup j’étais un peu crevée et c’est à 10h20 que nous sommes arrivées sur les lieux (après quelques détours il faut l’avouer parce qu’on était paumées).

Pull trop doux, 1€

Nous nous sommes lancées à bras le corps dans les stands et nous n’avons pas pu en venir à bout malgré CINQ heures de déambulations, négociations, tergiversions et achats. Voici donc quelques uns de ces derniers…

Chemise, Maximo Dutti, 2€

Pour commencer, je vous présente le bracelet qu’Eugénie a trouvé. On ne sait toujours pas si c’est un rond de table à cause de son côté oversized mais à 0,50€, on ne se pose pas trop de question quoi !

Le bracelet d'Eugénie, 0,50€

Ensuite, je vous montre un panel de ce que j’ai trouvé. Autant dire qu’il y en avait trop pour faire des photos une par une. Petite anecdote : le top marin en haut à gauche, je l’avais déjà et puis j’ai dû m’en séparer car trop délavé et je l’ai retrouvé et racheté. Le top rose fuchsia est en cachemire et a coûté un euro. Comme quoi, certains ne savent pas ce qu’ils vendent…

Galerie de nouveaux habits...

Mes parents, en visite à Paris, ont eu la gentillesse de m’acheter un ensemble de tasses hyper stylisées. J’ai trouvé le lendemain de la réception de ce présent la théière, le pot à lait et le sucrier pour aller avec. TOP !

Do you want a cup of tea ?

Autre trouvaille : une coque Iphone complètement tendance avec sa couleur turquoise un peu pastel un peu vert opaline (selon ma collègue Lucie).

Recto...
Verso

Enfin, la grande question de ce vide grenier : la robe longue à 15€ que vous voyez ici, de marque, m’a vraiment posé problème. J’avais envie de la tenter, malgré ma petite taille. Je pense que ce doit être très confortable l’été et très esprit déesse grecque. Je me voyais déjà en Athéna, guerrière face à mes péripéties estivales. Mais non, le fait que la robe soit délavée et que j’ai repéré à côté un ciré Comptoir des cotonniers en très bon état (et dont j’avais bien plus besoin soyons honnêtes) m’a convaincue de laisser la robe.


A 15h, nous avons fini par aller acheter un petit thon crudité à la boulangerie d’à côté pour ne pas tomber en pâmoison. Repue et complètement amorphe, nous sommes rentrées exposer nos trouvailles à nos proches… et tenter de caser le tout dans nos placards respectif.

Petite robe, Esprit, 6€

Taj, une découverte à Paris

TAJ VERNIS

Il y a deux semaines, je suis allée à un vide dressing de bloggeuses organisé dans la boutique Taj, 13 rue de l’Echelle dans le 13ème, à Paris. Après avoir attendu une demi-heure devant la boutique (ça se mérite tout ça) en bavant un peu devant la vitrine et le portant de cartes postales de la devanture du magasin, j’ai pu accéder au vide dressing, en sous-sol.

Le vide dressing

Rien de très fou d’autant que certaines pièces H&M et Jennyfer étaient à 15€, prix disproportionné à mon avis. Du coup je me suis finalement attardée sur les produits vendus par Taj. Le maître mot de ce concept store est avant tout le bio, l’artisanale, le fait maison ou local. J’ai donc craqué pour un vernis bio orange pailleté à 2,99€ (franchement pas cher) pour réchauffer mes tenues par les temps qui courent. J’ai également bavé devant un cassoulet artisanal, des bijoux et autres liqueurs de fruits.

Mes deux vernis

J’ai tellement aimé mon vernis et son prix que j’ai regretté de ne pas avoir pris un deuxième modèle pour compléter ma collection. Je suis donc retournée sur les lieux du crime avec mes amies Paulien et Marine et j’ai investi dans un deuxième modèle plus prononcé : pourpre, que pour l’instant je me cantonne à étaler sur les pieds.

Des bijoux du magasin

La tenancière du magasin, fort sympathique a engagé la conversation avec Pauline, Marine et moi et nous a donné sa carte. Je ne pouvais pas faire à moins que je faire un petit article ici pour vous présenter son établissement. Surtout à l’approche des fêtes si vous voyez là où je veux en venir…

Ce qu’ils en disent…

Quiche girl

Safia Vendôme

 

Encore les vernis...

Chez Gladine

photo 1
La salle de restaurant

Chez Gladine, c’est un peu le bon plan à l’état pur que l’on trouve. Un restaurant sympa, où l’on mange bien, où les plats sont copieux et où les prix ne font pas pleurer notre porte-monnaie (14,50€ maximum le plat et pas n’importe lequel). J’ai pu tester le concept au cours des dernières semaines (deux fois pour être bien sûr ahah) et quand Alice et moi on s’est retrouvées pour boire un verre et que nous nous sommes rendues compte que nous avions faim, cet oasis de saveurs s’est présenté à nous tout naturellement.

Alice semble apprécier

Chez Gladine, quand tu prends une viande ou des pommes de terre on t’amène juste le plat à gratin, quand tu prends une salade, on t’amène juste le saladier ! Pas étonnant avec ça que l’on soit tenté de prendre en photo notre commande comme un trophée incroyable ! La dégustation est aussi agréable que la découverte du plat : pomme de terre à point, cantal fondu comme on l’aime et gésiers tendres se battent pour grimper dans notre fourchette. On regarde les plats des personnes autour de nous et on pense déjà à la prochaine fois que l’on viendra honorer l’enseigne de notre présence : « ah oui l’entrecôte pas mal ! ».

Chez Gladine, le vin non plus n’est pas cher. Du coup, on se sert un petit Côte de Rhône pour accompagner le saladier que l’on a sous le nez et on apprécie la convivialité de l’instant. De quoi faire le point sur la vie professionnelle, les aspirations, les problèmes sentimentaux de chacune dans un déco vintage à la bonne franquette comme on les aime.

La découverte déconcertante du plat copieux

Où trouver l’endroit en question pour se jeter sur les plats décrits précédemment ?

  1. 44 Boulevard Saint-Germain Paris 01 46 33 93 88
  2. 30 Rue des cinq Diamants Paris 01 45 80 70 10
  3. 11 Rue des Halles Paris 01 42 21 07 00

La cordonnerie

Inside

La cordonnerie n’a rien à voir avec la restauration de vos souliers et autres fabrications de doubles de clés comme son nom pourrait l’indiquer. Il s’agit en fait d’un lieu qui sent le bon plan à plein nez. Ma copine Marine, qui n’est pas en reste du côté des idées de sorties originales et cheaps, m’a proposé de tester le concept.

Inside

En effet, chaque jeudi soir, le petit bar situé 142 Rue Saint-Denis 75002 Paris, s’emplit de jeunes gens tout à fait assoiffés mais aussi affamés. Pas de souci ! Le propriétaire a de quoi les arroser et les rassasier. Pour toute consommation achetée, un couscous vous est offert. Rien que d’écrire cet article, le doux souvenir de la semoule sur ma fourchette me donne faim. Les légumes, cuits à l’eau, sont tout à fait saints et savoureux et la viande (oui parce qu’il y a de la viande) n’a rien à envier aux bavettes des autres établissements alentour.

Un service impeccable

Pas vraiment de point négatif donc, si ce n’est l’ambiance un peu trop bruyante (on n’avait plus de voix en sortant comme quand on sort d’une boîte) et les places difficiles à trouver (eh oui une adresse de plus victime de son succès !).

Marine, heureuse

Un très bon moment à passer entre amies, sans être trop pressées de manger car le repas est servi à 21h30 et il faut se pointer au moins vers 19h30 pour espérer avoir une place assise.

Cinema Paradiso

psshoto
L'affiche de l'événement

L’un des principaux partenariats Radio France du moment est Cinema Paradiso, le Drive-In réinventé au sein du Grand Palais qui a ouvert ses portes aujourd’hui même ! La principale subtilité est la présence de Fiat 500, dans lesquelles le public pourra regarder le film en savourant une petite coupe de champagne. Rien que ça. Victime de son succès, l’événement a ajouté de nombreuses séances à sa programmation avec des projections à des heures peu catholiques comme par exemple Les dents de la mer à 2h15 du matin dans la nuit du 18 au 19 juin. D’autres séances se jouent à des horaires plus convenables tout de même. A l’affiche on retrouve des incontournables du cinéma, ayant marqué plusieurs générations : Dirty Dancing, Drive, La Boum ou encore Sugarman, Taxi Driver et Les demoiselles de Rochefort.

Le studio

Hier avait lieu un dernier repérage avant ouverture et un nombre improbable de personnes s’activaient à la mise en place des lieux. L’occasion de voir en amont les studios de Radio France et de revérifier une dernière fois que tout est bien comme il faut pour nos émissions.

Quelques Fiat

Au programme : mardi 11 juin, Le Mouv’ nous sort le 12/13 de Philippe Dana et Le Magasin Central en pré-enregistré, France Culture arrive avec La dispute à 18h. Mercredi 12 juin, France Inter enchaine avec On va tous y passer, et France Culture vous donne Le RenDez-Vous d’Arnaud Laporte. Fip fait une émission spéciale intitulée Dites 33 à 21h et France Musique clôt le bal à 18h00 le 13 juin avec Open Jazz. De quoi passer tout son temps au Grand Palais les trois jours !

Le Drive-In

En plus des projections du soir, le Grand Palais sera ouvert au public en journée avec une piste de roller qui n’était pas encore installée au moment de ma visite et de nombreuses autres animations en lien avec les partenaires de MK2 : Colette, Barbie et bien d’autres encore. Le soir, des DJs viendront créer l’ambiance et animer un dancefloor toujours plus rempli. De quoi passer de bons moments en famille ou autre. Sans oublier le Diner américain à la Tommy’s à l’intérieur ! Chaque journée sera réservée à un partenaire : Paco Rabanne, Fiat, Colette et donnera lieu à de nombreuses animations. Un événement commercial, snob mais qui s’arrache ! Après tout, qui n’a jamais rêver de boire du champagne dans un Fiat 500 face à Pulp Fiction ?

L'alcôve