Vide grenier #34

4 paires de boucles pour 5€

Et pour ce 34ème vide grenier, rien de bien nouveau sous le soleil (ou plutôt sous les nuages gris de Paris qui ont bien voulu se pousser quelques heures mais c’est tout en ce dimanche 6 octobre). Ce matin donc, l’avenue Félix Faure regorgeait de ces exposants qui font la joie de mes dimanches matins. Tous gonflés à bloc grâce au Starbucks du coin, ils se sont montrés assez retors sur les prix.

4 paires de boucles pour 5€

J’ai tout de même réussi à dégoter 4 paires de boucles d’oreille (ci-dessus) pour 5€ histoire de faire bonne mesure. Une demoiselle m’a vendu une veste en jean qui s’est trouvée être un peu cintrée une fois l’essayage effectué ainsi qu’un pull/gilet dans les marrons que j’ai tenté d’avoir à 7€ mais qui est resté à 9€ va savoir pourquoi. Je n’ai pas renoncé ce qui me paraît encore plus surprenant. Il faut croire que le dit gilet m’avait vraiment tapé dans l’œil. Le voici donc ci-dessous :

Haut 9€, chemise jean Jennyfer 3€, Robe 2€ et autre robe 4€

Et comme cet article me paraissait un peu léger petits coquins de lecteurs que vous êtes, jamais repus et toujours en demande, j’ajoute un petit bonus : la fripe que j’ai pu découvrir la semaine dernière : appelée Vintage Désir, elle est entourée de restaurants à falafel et d’un monsieur sorti de wall-E. J’y ai trouvé un bon pull pour l’hiver en mode Lac des Cygnes pour 10€. A très vite pour d’autres achats de votre chineuse opportuniste préférée.

Pull Cygne à 10€, devanture du magasin, sacs à foison et homme du futur

Le comptoir général

L'entrée stylée
Le plan du lieu

Et c’est l’amie Jessica qui m’a fait découvrir cet endroit hors du commun. Première impression un peu décevante : un vigile à l’entrée nous intime de faire une donation. Bon ok le principe est pas horrible, le lieu est très tourné commerce équitable, entraide et donc donation mais la façon de demander était assez désagréable. Une fois passé ce petit mécontentement, on passe en salle. Une grande verrière surplombe les clients attablés derrière leur cocktail à base d’hibiscus et autres fleurs de thé. A l’étage, une friperie / brocante nous attend. Rien de tel pour me mettre en joie.

Au comptoir général, les prix sont un peu élevés mais encore une fois c’est pour la bonne cause : des associations bénéficient des recettes engrangées par la vente de chaussures vintage, livres et autres meubles issus des greniers de nos grand-mères. Pas mal du tout, surtout les livres assez atypiques. Côté boissons, on prend chacune de quoi se désaltérer mais je ne me souviens plus du tout des noms de nos cocktails. Simplement, ils coutaient 4€. Un rafraichissement bien mérité pour papoter entre filles et partager un moment fort agréable.

L'entrée stylée

D’autres lieux sont à découvrir : un restaurant genre auberge bien sympathique, le coin sorcellerie plus que mystique et le coin des objets perdus, bien rempli ! De quoi faire des photos amusantes à poster sur la mallette à malices.

Ouvert :)
La jolie Jessica

Du nouveau côté shopping

IMG_1778

Hier matin, je me suis fendue d’une petite visite en fripe et à Camaïeu histoire d’évacuer le stress des cours dans un ou deux achats tout à fait incongrus et immérités. A la fripe, les chaussures s’accumulaient mais rien en 36 cette fois-ci. Néanmoins, un pull m’a tendu la manche, bien chaud et plutôt original avec ses motifs dorés.

Un sous-pull marin avec colle à motif rouge m’a également apostrophée au détour d’un rayon, je n’ai donc pas pu résister. Le tout pour 6€, et de quoi se tenir au chaud dans les jours à venir. Parce que oui, l’hiver ne va pas durer mais il fait tellement froid que j’ai juste envie de m’acheter une complète tenue de ski avec moufles et bonnet à l’appui.


J’en profite également pour vous parler de la carte fidélité acquise chez le magasin de prêt-à-porter Camaïeu : une carte gratuite qui permet de collecter des points (1 euro net = 1 point). Au bout de 150 points, on a le plaisir de recevoir un bon d’achat de 6€ sur tout le magasin SOLDES COMPRISES. D’où ma visite puisque le bon n’a pas une durée illimitée : il faut l’utiliser dans le mois. La carte Camaïeu donne également lieu à des paliers. Lorsque l’on atteint différents paliers, on a droit à des avantages comme un cadeau le jour de son anniversaire, des retours sur achat sans ticket de caisse à l’appui, des retouches gratuites, des livraisons gratuites et des ventes privées.


Cette carte, bien entendu, est un outil de la société de consommation poussant à revenir au magasin et nous laissant une moindre marge de manœuvre quant aux choix que l’on fait. En général, je suis contre les procédés de fidélisation par lesquels je me sens manipulée. Néanmoins, lorsque le bon d’achat de 6€ est arrivé, je n’ai rien eu à dire. Je suis allée prendre mon petit top en soldes (photo ci-dessous) comme tout le monde. Bon ok, j’en ai profité pour acheter des boucles d’oreilles florales (photo ci-dessus), et alors ? Au final, les deux me sont revenus à 8,90€ au lieu de 14€90.

Fripe : la petite ourse

photo(2)

La Petite Ourse, cette fripe dans une rue juste derrière la place Pie,
dans laquelle j’ai trouvé vendredi,
une robe bordeau et des chaussure noire pour 8€.