La tournée des grands Ducs à Primark

bougie

Ce weekend, mon amie Laurence, adepte du shopping et des achats réfléchis compulsifs est venue me rendre visite à Paris. Nous ne pouvions faire à moins que de checker Primark

Pour la petite histoire et selon Wikipédia :

Basée à Dublin, l’entreprise est dirigée actuellement par Arthur Ryan et a été fondée en 1969. Présente uniquement en Europe (sous le nom Penneys en Irlande), elle possède fin 2014 281 magasins. A noter que la prochaine ouverture prévue aura lieu début 2015 à Part-Dieu (Lyon).

Magasins Primark ouverts en France :

  • Au centre commercial Grand Littoral à Marseille (ouvert le 16 décembre 2013 sur 5 834 m2)
  • Au centre commercial Toison d’Or à Dijon (ouvert le 3 février 2014 sur plus de 4 106 m2)
  • Au centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois (ouvert le 28 mars 2014 sur plus de 4 366 m2)
  • Au centre commercial Qwartz à Villeneuve-La-Garenne (ouvert le 9 avril 2014 sur plus de 3 400 m2)
  • Au centre commercial Créteil Soeil à Créteil (ouvert le 6 juin 2014 sur 3 920 m2)

jobs_at_primark

Grande première pour moi qui n’avait jamais mis les pieds dans ce cheap magasin en France comme en Angleterre d’ailleurs. J’avais ouïe dire deux trois « Primark c’est vraiment pas cher » par ci ou « Ce pull ? Je l’ai eu à Primark pour rien ! » par là mais je voulais voir par moi-même. Qui d’autre que Laurence pouvait me faire tester la dite enseigne ?

Bon alors par contre, il se mérite le shopping à Primark à Paris : métro, RER, bus, tout y est passé ! Mais on a fini par atteindre le centre commercial Qwartz, immense honnêtement et donc l’objet de notre périple. Et là… dur : la queue à l’entrée du magasin. J’avais jamais vu ça. Heureusement, ce fut bref et on a pu récupérer un précieux panier avant de franchir les portes du temple du moindre coût.

Il m’a été demandé un petit aperçu des produits vendus par l’enseigne. Voici donc un montage de produits que j’ai pu repérer sur le site. Pas d’Eshop pour le moment. Too bad !

1. Collier à 6€, 2. Sweat à 12€, 3. Jupe crayon à 10€, 4. Boules de Noël à 2€ 5. Lot de culottes Star Wars à 5€, 6. Pyjama cerf à 10€, 7. Chaussettes à 3€, 8. Pantoufles à 2€
1. Collier à 6€, 2. Sweat à 12€, 3. Jupe crayon à 10€, 4. Boules de Noël à 2€ 5. Lot de culottes Star Wars à 5€, 6. Pyjama cerf à 10€, 7. Chaussettes à 3€, 8. Pantoufles à 2€

Je me suis un peu laissée emportée au rayon pyjamas. Eh oui, faisant les vides greniers avec assiduité comme vous aurez pu le noter précédemment, les pyjamas sont une denrée un peu plus rare que mes vêtements de jour. Non, je n’en achète pas ou très peu de seconde main. Souci d’hygiène tout ça.

giphy
Moi, dans le rayon Pyjamas

Du coup je me suis un peu lâchée sur les pyjamas de Noël, les pyjamas pilou, les pyjamas plus simples. C’est à regret que j’ai finis par en sélectionner deux et seulement deux parmi la dizaine que j’avais repérée. S’en sont suivis le rayon lingerie, des nouvelles pantoufles, une trousse de toilette, une magnifique écharpe et un collier canne à sucre dont l’esprit de Noël n’est plus à prouver. Clou du spectacle : le rayon Home, dans lequel j’ai pu finir mes cadeaux de Noël et trouver une bougie de Père Noël qui brûle à côté de moi pendant que j’écris cet article. So cosy !

photo_11 (13)Pendant ce temps-là, Laurence a trouvé The Tshirt. Il portant la mention : I solemnly swear that i am up to no good, soit la formule d’ouverture de la carte du Maraudeur dans Harry Potter (pour les profanes). Vous auriez dû nous voir dans le magasin : déjà on s’est perdues au moins 3 fois. Du coup au téléphone ça donnait : « T’es où ? » « Rayon lingerie pas vulgaire et toi ? ». Une fois réunies, il était temps de faire le bilan de nos trouvailles respectives.

photo

Nous étalions donc en différentes piles (je garde/je garde pas/je sais pas c’est trop mignon) nos repérages d’achats et je ne peux éviter de vous parler de ce moment de flottement durant lequel une vendeuse a récupéré tous les pseudo-achats de Laurence ainsi que son manteau pendant qu’elle cherchait un miroir à travers tout le magasin. Je ne sais pas pourquoi, je l’ai laissée faire et bien mal m’en a pris quand j’ai vu la tête outrée de Laurence, complètement démunie. Heureusement, un peu plus loin, les affaires attendaient sagement d’être récupérées. Tout ça pour dire que malgré la grande l’énorme affluence dont il fait l’objet, Primark a su s’organiser pour maintenir un semblant d’ordre dans ses rayons et à la caisse avec des points file d’attente et de nouveaux produits à découvrir tous les mètres.

photo_11 (19)Le staff est juste génial. Le client est roi. Une demoiselle a laissé de côté l’improbable pile de pyjamas qu’elle pliait pour prendre le temps de voir avec moi si le XS ou le S me convenait mieux. Un autre jeune homme a bien failli déposséder le mannequin de son Tshirt pour moi (oui c’était le Tshirt de la carte du Maraudeur mentionné plus haut). Seul moment difficile : l’addition. Mais non, ce ne sont que 81€ qui seront débités de mon compte après mon passage dans le magasin.

bougie

Petit bonus ! Je viens de découvrir les vidéos « Haul » (qui signifie butin) sur Youtube. Des jeunes filles y exposent donc leurs dernières trouvailles. Amusant mais un peu superficiel parfois désolée. En voici une sur Primark ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>