Vide Grenier #45

IMG_3445

Ce vide grenier, appelé aussi dans mon dossier photo vide grenier de l’USRP, n’est autre que celui du club de rugby de Romans sur Isère. Tel le jeu des 1000 de France Inter, les vide grenier prennent place dans tous les bourgs possibles. L’occasion pour vous et moi d’en faire la visite.

Veste casual mais chic !

Bon, Romans après je connais, c’est à 15 kilomètres du village où j’ai grandi. Petite innovation de ce vide grenier : il se situait dans un stade, plus précisément derrière ses tribunes. Mes parents et moi avons donc pu en faire le tour au fil des exposants. Très honnêtement, ce n’était pas le vide grenier de ma vie. J’ai du fouiner sec pour dégoter les perles qu’il recelait et disons qu’il n’y en avait pas tant. Rythmé par les allégations de l’animatrice de l’événement à base de «La femme de Maurice l’attend à la buvette», oui sérieusement, nous avons donc fait de notre mieux pour ne pas repartir bredouille.

Tunique ouvragée, 3€

Au programme : une veste assez chic mais aussi très confort car peu stretch. Elle est bien à ma taille comme vous pouvez le voir. Prise d’ambiance sur cette photo : soleil au rendez-vous, camion de ravitaillement (devant lequel je pose allègrement) prêt à faire son office auprès de la buvette, parasol sorti, aucun doute : tout est prêt.

Gilet menthe à l’eau, 3€

Les achats s’enchainent : bague nacrée, que je n’avais pas remarquée au début, conseillée par ma mère, gilet couleur sirène (la couleur trendy de l’été que croyez-vous ?) et tunique vintage à base de motif floral tout à fait ouvragé. Un bon butin finalement. Aurais-je été mauvaise langue ? Si ce vide grenier m’a paru de prime abord un peu moyen, il a finalement tenu toutes ses promesses !

Bague, 1€

Je profite de cet article pour vous donner ma dernière astuce achat malin en date. Vous, qui comme moi, avez de tous petits pieds (si mignons) qui flottent même parfois dans la pointure 36, n’hésitez plus : allez vous chausser du côté des enfants. Abordable et tout à fait pimpantes, les ballerines de chez Zara par exemple m’ont comblée. Et avec les soldes… je ne vous dit que ça ! Certes, on a un peu l’impression de voler son jouet favori à ces chers bambins et les vendeuses (tout comme les mères) nous regardent d’un air réprobateur. Mais après tout, pourquoi pas ?

Les ballerines en question, 25€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>