Vide grenier #44

Vêtements, 1€ l'un

A retenir sur le vide grenier : il faut toujours privilégier celui qui a lieu en banlieue plutôt qu’en plein cœur de Paris. Les stands sont moins chers pour les exposants comme je vous en parler ici, et les produits ont tendance à être plus qualitatif (après ça c’est une impression personnelle).

Vêtements, 1€ l’un

En tout cas, ce ne sont pas Issy Les Moulineaux et Malakoff qui vont me faire démentir sur ce coup-là. En effet, il y a deux semaines, lorsque le soleil brillait encore, je me suis fait un petit weekend marathon (en plus de la nuit Européenne des musées, autant dire que j’avais les jambes sciées). Je n’ai pas regretté les déplacements !

Collier, 1€
Boucles, Kookaï, 2€

Au rayon vêtements, chemise écossaise, tunique fleurie et petits hauts en tous genres se sont succédés devant moi. Une exposante m’a même proposé de fouiller en avant-première dans un carton qu’elle n’avait pas déballé sur son stand encore. Car oui, il arrive que des exposants ne déballent pas tout dès le début et gardent du biscuit. Je ne comprends pas trop cette pratique parce que 1. C’est au début du vide grenier que les vrais acheteurs sont présents et non à 16h de l’après midi soyons clairs et 2. Ce n’est pas très juste pour les personnes devant soi de ne pas montrer des produits qui pourraient les intéresser. Bref, sur ce coup-là j’en ai profité, opportuniste que je suis !

Boucles, 1€
Bracelet, 2€

Durant ces vide grenier, il m’est arrivé des petites mésaventures inédites. Tout d’abord, à Malakoff, j’ai eu la surprise de découvrir que certains riverains n’avaient pas respecté la règle ultime du vide grenier : pas de voitures garées le long des rues du village organisateur. Du coup, malgré les nombreuses affiches et informations circulant sur l’événement, certains avaient laissé trainer deux-trois clios et Scénis, empêchant les exposants aux places attribuées à cet endroit de déballer. La fourrière a remis vite fait bien fait ces importuns à leur place.

Vêtements, 1,50€ l’un !

Autre petite déconvenue : je suis arrivée au bout du bout de ma monnaie. Impossible de casser mon billet de 20€ pour acheter le fard à paupières Bourgeois que vous verrai plus bas. Petit moment de flottement vite dégagé en faisant un peu du gringue à deux/trois mamies gentilles qui m’ont filé la monnaie. Je me suis retrouvée avec plein de pièces de deux au final pour continuer de chiner !

Bijoux, 2€ l’un !

Mais pire encore, une fois la monnaie échangée, plus moyen de me repérer et de retrouver le stand du fard à paupières mentionné plus haut ! Je me suis retrouvée à regarder des stands complètement inconnus à la recherche de mon (future) bien. J’ai finis par demander à l’un des organisateurs à gilet jaune fluo où se situait la station bus d’où je venais pour reprendre mon parcours dès le début. Affront essuyé, j’ai retrouvé mon chemin parmi les étalages de vêtements.

Pantalons, 5€ les deux !

J’ai ensuite un peu craqué mon slip en achetant deux pantalons. A savoir : en vide grenier, acheter un pantalon c’est un peu comme misé sur le chiffre qui ne sort jamais à la roulette russe : on ne sait jamais si vraiment ça va aller au niveau de la taille. Ici, jackpot ! J’ai essayé les deux spécimens en rentrant sans souci !

T-shirt, Let’s go to the sea, 1€

Autre petite tentation à laquelle j’ai cédé : un petit haut « Let’s go to the sea » m’a tout à fait emballée, grâce, il faut le dire, à son message en total adéquation avec mes prérogatives du moment !

Accessoires, 0,50 à 1€ l’un !

Une fois ces petites anecdotes passées, je n’ai pas été en reste : encens de grandes marques, bijoux dont les négociations furent rondement menées et boule à thé décalée sont venus rejoindre mes sacs. De quoi revenir encore une fois les mains pleines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>