La crème de la crème

la-creme-de-la-creme-

Avez-vous déjà testé la salle 15 du Gaumont Champs Elysées Marignan ? Une quarantaine de sièges (très bas), un micro écran et un son parfois douteux : c’est la salle des films qui ne tiendront pas une semaine de plus. Et c’était celle de la crème de la crème pour le lundi de Pâques. J’y étais aussi pour ce film.

Eh oui, plutôt que chercher des œufs, je suis allée voir ce film sans grandes convictions. Et finalement, j’ai bien apprécié !

 

Le synopsis : Jaffar et Dan font partie de la crème de la crème : les étudiants de la plus grande Business School d’Europe. Par contre niveaux soirées, ce sont un peu les recalés de la société : pas une étudiante attirée par eux, malgré de nombreuses tactiques tentées. C’est alors qu’entre en jeu Kelly, première année un peu espiègle. Dan lui explique le « marché » des coups d’un soir. En gros, plus tu chopes, plus ta cote augmente et plus les autres nanas veulent de toi. Et si tu portes le polo d’une quelconque faction (BDE par exemple) tu augmentes tes chances. Dans son cas comme dans celui de Jaffar, ce procédé n’a pas opéré. Kelly se propose alors de faire le test et engage une jolie blonde pour augmenter la cote de Jaffar. Louis, étudiant faisant partie du BDE, relève vite la supercherie et leur propose un véritable commerce… celui des coups d’un soir.

Une véritable entreprise...

Très loin de montrer le côté négatif du proxénétisme, ce film traite le sujet avec humour et comme une suite de l’histoire allant de soi. On se revoit facilement en soirée et on trouve parfois un peu beauf les étudiants : Les lacs du Conemara, les glissades sur le shampoing : on ne nous épargne rien ! Du coup, on se prend dans l’ambiance et on rit de bon cœur face aux situations incroyables qui arrivent aux protagonistes. Le personnage de Dan sous l’emprise de la drogue est d’ailleurs assez fun. On prend tout de même conscience du caractère litigieux des actions de Kelly et ses amis mais sans dramatiser. En bonus, une petite histoire d’amour se déroule sous nos yeux, ce qui ne fait jamais de mal. Par contre juste la scène de fin est un peu improbable. Je n’en dis pas plus. Le crème de la crème est un film à voir pour passer un bon moment, sans trop de prise de tête.

Ce qu’ils en disent…

Le plus du Nouvel Obs

Le Figaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>