Divergente

424cfa4c690df727e3599ac0a9298198
Divergente

Weekend pluvieux à Paris : pas de vide grenier et plus de ciné ! C’est avec l’amie Anne-Lise que je suis allée voir Divergente, dans cette fameuse salle 14 du Pathé Gaumont Marignan (dont je vous parlerai bientôt). Tous les films que j’y ai vus m’ont plu. Et ce film n’y a pas fait exception.

Le film commence avec un petit tuto coiffure. Son héroïne, Béatrice (ouais un peu plan plan le prénom mais attendez…), se fait coiffer par sa mère pour son grand jour : comme à Poudlard, elle va savoir de quelle « Faction » elle fait partie. Ici Gryffondor et Serpentard n’existent pas. La société est régie par :

–          Les érudits, super intelligents mais pas forcément sympas
–          Les sincères, qui sont juste et font la justice (un peu flou d’ailleurs leur rôle quand j’y pense)
–          Les fraternels, en mode fiesta dans les champs (la fête des vendanges ça leur connait)
–          Les altruistes, qui aident leur prochain (et qui peuvent pas se mater dans la glace)
–         Les audacieux, qui maintiennent l’ordre et qui peuvent pas prendre le métro comme tout le monde.

Les 4 factions version graphique

Béatrice a commencé sa vie en tant qu’altruiste car ses deux parents le sont. Entre deux dons, ils mangent un repas peu copieux et se disent qu’ils s’aiment. Bon ça va bien tout ça, elle aimerait mieux jouer à saute mouton sur les toits de la ville avec les audacieux. Du coup, pour son test, elle se coiffe bien et elle donne tout. Résultat ? Elle est divergente. Aucune faction ne lui correspond et toutes à la fois. Un statut peu répandu dans cette société, voire vu comme dangereux. Heureusement, elle est en droit de choisir la faction à laquelle elle veut appartenir. Of course, elle va direct chez les audacieux. Sur le coup, la voyant grimper à une colonne, courir après un métro et sauter du haut d’un immeuble, on se dit « ah ouais ok, peu pour moi merci ».

Le fameux train

Sauf que là se présente 4, euh Four, enfin bref un mec au nom de chiffre musclé et tout à fait affable qui pourrait bien mettre le feu à Béatrice (devenue Tris il fallait pas déconner non plus), et là on a un tout petit peu plus envie de faire partie des audacieux, l’audace en moins. L’entrainement commence sous fond de véritable tournoi de gros bras. Ceux qui échouent vont chez les sans-factions (ah oui j’en ai pas parlé, une fois choisie la faction ne peut être changée, mais elle peut être rétrogradée, et là, tu deviens un rebuts de la société). Tris galère vraiment mais se lève plus tôt pour aller se faire saigner les phalanges sur le punchingball. Pendant ce temps-là… Jeanine (ouais décidément sur les prénoms ils ont pas été bons) des Érudits monte un plan machiavélique pour destituer les altruistes du pouvoir…

Je vous en dis pas plus histoire de vous laisser un peu de découvertes. Soyons clairs, ce film a un certain côté Twilight/Hunger Games et ce n’est pas de rien, il a les mêmes producteurs. Du coup, sur certaines scènes on est obligés de se dire « Mais non les gars là ». Une fois la midinette de 14 ans qui sommeille en vous réveillée, ça passe beaucoup mieux ! Divergente est un film immersif qui nous laisse nous évader 2h19 dans un monde où l’on peut tendre une tyrolienne de malade mental de part et d’autre de la ville.

Les effets spéciaux sont au top même si j’aurais aimé en voir plus sur les scènes de fight. La musique accompagne parfaitement les scènes de mouvement, notamment celles avec le train qui traverse la ville (oui celui dont les audacieux sautent genre normal). Ellie Goulding et Woodkid se succèdent et nous font taper du pied sous les sièges rouges.

Tracklist de la B.O. de « Divergente »

1. « Find You » – Zedd (feat. Matthew Koma & Miriam Bryant)
2. « Beating Heart » – Ellie Goulding
3. « Fight for You » – Pia Mia (feat. Chance The Rapper)
4. « Hanging On » (I See MONSTAS Remix) – Ellie Goulding
5. « I Won’t Let You Go » – Snow Patrol
6. « Run Boy Run » – Woodkid
7. « Backwards » – Tame Impala & Kendrick Lamar
8. « I Need You » – M83
9. « In Distress » – A$AP Rocky (feat. Gesaffelstein)
10. « Lost and Found » (ODESZA Remix) – Pretty Lights
11. « STRANGER » – Skrillex (feat. KillaGraham from Milo & Otis & Sam Dew)
12. « Dream Machine » – Big Deal
13. « Dead In The Water » – Ellie Goulding

Édition deluxe :
14. « I Love You » – Woodkid
15. « Waiting Game » – BANKS
16. « My Blood » – Ellie Goulding


Béatrice, dont l’épaisseur des cheveux m’a impressionnée il faut le dire, est parfaitement interprétée par Shailene Woodley, entre courage et force de volonté. On a envie qu’elle réussisse, on est un peu en mode « Vas-y donne tout » et on l’aime bien même si elle a droit à fricoter avec Tobias (Four) et qu’on l’envie un peu pour ça. Autre atout du film : on y voit Kate Winslet en super méchante, chose rare. J’adore cette actrice et ses choix de films sont toujours au top donc Divergente ne pouvait pas faire l’exception. J’ai lu qu’elle était enceinte sur le tournage, ce qui franchement ne se voit pas et augmente encore son mérite.

Kate Winslet en méchante

Enfin, le thème de la peur est amplement traité dans Divergente. Pour diriger, le pouvoir en place se sert des peurs de la population. Les scènes durant lesquels on voit les personnages lutter contre ces peurs sont très réussis et nous poussent à nous demander comment on réagirait… et finalement, quelle est notre faction ? Je pense que je serai une sincère, la faction la plus floue, mais je choisirais sûrement d’aller avec les fraternels, histoire de leur dire leurs 4 vérités !

Il parle de son tatouage soyons clairs

En tout cas, vivement le prochain épisode, parce que oui, le film est tiré de la saga écrite par Veronica Roth, présente tout le long du tournage. Je vais voir si je peux pas me procurer le livre, même en anglais, histoire de savoir direct la suite… à voir !

Ce qu’ils en disent…

Le Nouvel Obs’
Le blog d’un odieux connard
Melty.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>