La mécanique des dessous

Une robe d'impératrice

Attention ici on a droit à un petit article rattrapage. En effet, je suis allée à cette exposition il y a plusieurs semaines (bon ok plusieurs mois) avec l’amie Marine mais je n’ai jamais trouvé (bon ok pris) le temps de rédiger les quelques lignes qui s’imposaient. C’est donc au sein des Arts Décoratifs que prennent place différents dispositifs de lingerie et dessous comme le présente le communiqué de presse de l’Institution :

Une robe d’impératrice

L’exposition se propose d’explorer les artifices utilisés par les femmes et les hommes, du XIVe siècle à nos jours, pour dessiner leur silhouette. Ce projet original peut être appréhendé comme une longue histoire des métamorphoses du corps soumis aux diktats des modes successives. Quels sont les mécanismes qui ont contraint les corps des femmes afin d’obtenir des tailles resserrées jusqu’à l’évanouissement, des gorges pigeonnantes contrebalançant un fessier rehaussé à l’extrême, des hanches élargies, ou bien aplati des seins et des ventres ? Comment les hommes eux-mêmes, ont-ils poussé leur virilité en bombant artificiellement les torses, en ajoutant des formes aux mollets, ou aux braguettes ?

la forme de la silhouette de dos

Instructif et ludique, l’exposition se compose de nombreux costumes et panneaux explicatifs montrant la grandeur et parfois aussi la décadence de nos effets au fil du temps. Parfois très ostentatoires, d’autres fois plus discrets mais toujours en lien avec l’objectif de mettre leur propriétaire en avant, les dessous forment un univers bien particulier. Les petits plus : des extraits de films durant lesquels les héroïnes se sapent et se désapent au grès de l’intrigue : Scarlett O’hara par exemple dans la scène juste avant le pique-nique d’Autant en emporte le vent. Autre bonus : des essayages de dessous à paniers et autres corsets sont disponibles pour les demoiselles se sentant d’humeur badine.

Robes très féminines

Un moment entre amie qui donne envie de chanter « Déshabillez-moi ! » et qui nous fait apprécier la petite culotte toute simple que l’on porte chaque jour en respirant normalement.

 Plus d’infos…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>