The Carrie diaries

The-Carrie-Diaries-poster-CW

Un préquel

Cette série est l’occasion pour moi de redonner la définition d’un préquel. Un préquel est un élément de fiction qui raconte ce qui est arrivé avant l’histoire que l’on connait. Un exemple récent serait le film Bilbo le Hobbit, Préquel de la trilogie du Seigneur des anneaux. De nombreux préquels existent. Je pense que Smallville racontant l’histoire de Clark Kent dans sa jeunesse, il s’agit également d’un préquel (qui finalement rejoint l’histoire il faut l’admettre). Bref, ici nous avons affaire à un préquel tout à fait intéressant puisqu’il s’agit de celui de la série Sex and the city et plus exactement de la jeunesse de son personnage principal, Carrie Bradshaw.

Le cast : Maggie, Walt, Mouse, Carrie, Sebastian et Larissa

Synopsis

Rappelons-le, Sex and the city parle de Carrie Bradshaw et de ses trois amies New Yorkaises Charlotte, Samantha et Miranda aux tempéraments très différents qui évoquent sans aucune pudeur leurs relations avec les hommes. Très tournée vers la mode (en particulier les chaussures) et écrivant des chroniques dans un magazine renommé de la ville à domicile, Carrie nous raconte ses histoires et celles de ses amies au fil de ses chroniques.

Ici, Carrie n’a encore que 16 ans. Elle vient de perdre sa mère et traverse donc une épreuve difficile entourée de ses amis Maggie, The Mouse et Walt. Elle ne connait pas encore bien sûr ses futures amies. Elle est encore vierge et ne parle pas tant de sexe. Dès le premier épisode, son père lui trouve un emploi en alternance dans un grand cabinet d’avocats et elle tombe sur Larissa, rédactrice en chef d’un magazine de mode qui va adorer le sac qu’elle a piqué dans l’ancien placard de sa défunte mère. Hop, la voilà propulsé vers les soirées new-yorkaises, les séances photos de mode ect… Tiré par les cheveux ? Clairement !

Maggie et Mouse, grandes philosophes de la vie

Carrie doit donc dès le pilote de la série allier sa vie de lycéenne et les problématiques qui vont avec (petit copain, bal du lycée, peste et rumeurs) avec sa vie de future new yorkaise. Elle doit aussi compter avec l’autorité de son père qui galère à gérer sa famille depuis la mort de sa femme et avec la crise d’adolescence de sa petite sœur Dorrit. Heureusement, comme dans toutes les séries un peu cucul, on trouve un beau jeune homme pour la consoler : Sébassstiannn.

From Anna Sophia Robb to Sarah Jessica Parker

Et Finalement…

Finalement, on ne retrouve que très peu la Carrie Bradshaw que l’on connait dans ce préquel. Certes, Carrie appelle un taxi, aime New York et boit des Cosmopolitan. Mais on ne retrouve pas les ingrédients qui ont fait la réussite de Sex and the city. Je prends donc cette série comme un élément tout à fait à part. Sans compter que sérieusement, Anna Sophia Robb qui joue Carrie adolescente est beaucoup plus jolie que Sarah Jessica Parker, la version femme ce qui décrédibilise la série dès le départ. Le personnage de Carrie ici est un peu irritant au bout d’un moment à jouer les saintes nitouches et à prêcher la bonne parole. On a envie qu’elle se lâche un peu plus. Une série à regarder tout de même pour sa légèreté. Après une journée de boulot, ça passe tout seul on ne cherche pas à tergiverser et si on s’amuse un peu à chercher les anachronismes, je pense qu’on peut vraiment s’amuser.

Autre point à relever : les looks des personnages de la série.

Quelques looks de Carrie…

La contrainte ? La période : les costumiers ont du jouer sur l’époque des 70s et trouver des vêtements pas trop has been, il n’y a dont que du vintage ! Bien qu’ayant 16 ans, Carrie possède déjà la garde robe la plus complète qui soit. A base de chaussures à talons, sacs à main vintage et robes à volants, cette dernière est plus que colorée. Ça pique un peu les yeux parfois le mélange hauts à pois, caleçons fluo et veste en jean de couleur le tout accessoirisé à outrance.

Quelques looks de Larissa…

Larissa, sa boss est toute aussi originale dans son look mais son personnage s’y prête mieux, étant dans le milieu de la mode. Motifs ethniques et déguisement de paon, ce personnage qui apporte fraicheur et dynamisme à la série est tout à fait bien habillé. Quant aux amies de Carrie, ayant des rôles secondaires, elles sont habillées de façon assez commune mais on trouve une ou deux pièces sympas de temps en temps. Les coiffures sont, elles aussi, très travaillées il faut l’avouer avec parfois des fausses notes au niveau de la tignasse de Carrie un peu exagérée mais après tout pourquoi pas : elle a 16 ans elle peut faire des erreurs de parcours.

Looks de l’épisode 3

Playlist bonus

A signaler : la musique a été choisie pour être en accord avec la diégèse donc assez ancienne mais tout de même au goût du jour. Voyez plutôt :

  1. Like a virgin >> Madonna
  2. Ceremony >> New order
  3. Take on me >> a-ha
  4. Heaven >> Byan Adams
  5. Cruel summer >> bananarama
  6. Edge of seventeen >> stevie nicks
Carrie et sa soeur Dorrit se disputent une robe de leur mère

Ce qu’ils en disent…

Melty.fr

Gala.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>