Mange prie aime et oublie

Mange-prie-aime
Julia Roberts en plein année sabbatique

Oui, il vaut mieux oublier ce film qui entache la filmographie de Julia Roberts. Plein de clichés (comme par exemple l’accordéon en musique de fond lorsque les scènes se situent en Europe) et de looooooooonnnngueurs, ce film m’a vraiment déplu. Cela ne va pas m’empêcher de vous donner un synopsis comme il se doit : après un divorce difficile et une histoire avec un jeune homme (joué par James Franco yes) étouffée dans l’œuf, Liz Gilbert part pour une année sabbatique chercher le sens de sa vie. Entre l’Italie et Bali, elle va finalement retrouver une certain appétit (au sens propre et figuré) de vivre. De pizza en plat de riz, elle va finalement réussir à prier et qui sait ? Peut-être bien trouver l’amour (gros suspense là hein).

Elizabeth Gilbert
Le livre

Ce film est tiré du livre éponyme d’Elizabeth Gilbert. Bien que certains paysages du film soient très esthétiques et agréables à regarder, les stéréotypes de l’Europe et de l’Asie ne manquent pas de devenir agaçants au bout d’un moment. Tout comme le personnage de Julia Roberts qui finalement n’est jamais contente. Autant j’apprécie le côté initiatique dans les histoires en général. Autant là je n’ai juste pas accroché. Pour être honnête je me suis endormie au dernier quart du film et j’ai du remettre pour finir par savoir la fin mais le cœur n’y était pas. Qu’as-tu fais Julia ?

James Franco on valide

Ce qu’ils en disent…

Première

Le blog C’est la gêne

Madame figaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>