Secret diary of a call girl

Outils de travail
Hannah / Belle

Secret Diary of a call girl (journal intime d’une call girl) est une série britannique sortie entre 2007 et 2011 sur ITV2. En France c’est M6 et Teva qui ont pris le relai. En tout, 32 épisodes de 32 minutes sont sortis en 4 saisons. Hannah, protagoniste de la série, se transforme en Belle lorsqu’elle exerce son métier. J’aimerais vous la présenter mais elle le fait très bien toute seule dans le pilote de Pilote :

« J’adore Londres, j’aime sa simplicité, son manque de communauté, j’aime même son climat, mais par-dessus tout j’aime son anonymat. La première chose que vous devriez savoir sur moi est que je suis une pute. Dans un monde de femmes en bikinis et de seins siliconés, la meilleure façon de reconnaitre une prostituée est de trouver la femme en costume haute couture, fabuleuse mais oubliable, vous devriez savoir que ceci n’est pas la vraie moi

Escort, call girl, prostituée, pute, je me fous de savoir comment vous m’appelez, c’est juste de la sémantique. J’ai certaines règles :

La première : séparer la vie professionnelle et la vie personnelle

Règle numéro 2 : garder le contrôle, le client s’assied, je prends l’argent avant tout.

Règle numéro 3 : sécurité, toujours appelé l’agence pour dire qu’il n’y a pas de problème ;

Règle numéro 4 : l’hygiène, la mienne et la sienne ;

Et last but not least : travailler au corps le client et trouver ce qu’il aime »

Gros rattrapage avec cette série que j’ai attaquée en février dernier seulement. On aurait pu croire que certains aspects scénaristiques seraient dépassés. Pas du tout. En réalité, Secret Diary of a call girl reste à l’image des problématiques d’aujourd’hui. Ce ne sont pas les 286 919 J’aime sur la page Facebook de la série qui me contrediront. Comme on a pu le voir dans un précédent article sur la génération Y, le sexe n’a pas tant évolué avec notre génération. Parce qu’il est bien question de sexe dans cette série, mais pas seulement. Hannah est escort girl. Elle n’hésite pas à raconter à nous, spectateur un peu tordus que nous sommes, les différentes expériences qu’elle vit au grès des clients. Hannah, ou plutôt Belle assume tout. Elle aime donner du plaisir et trouver ce qui fait la spécificité de chaque client. A l’écoute, elle n’hésite pas à essayer toute sorte de variante dans ses rapports sexuels pour notre plus grand plaisir : clubs douteux, jeux de rôle, nourriture, sadomasochisme, tout y passe.

Outils de travail

Mais la série ne porte pas que sur cet aspect un peu trash de la vie d’Hannah. En dehors des moments où elle se prépare pour ses clients et les reçoit, elle a une vie : un meilleur ami Ben, une famille, des ambitions. Concilier l’épanouissement d’Hannah et la lubricité de Belle est parfois compliqué. Révéler son vrai métier l’est tout autant. Durant 4 saisons, Billie Piper campe une femme progressiste qui fait passer sa vie professionnelle avant sa vie privée et aspire à trouver un compromis entre perso et pro. Avec elle, on apprend à se départir de nos aprioris face au métier de prostituée et à y trouver des avantages (bon, sauf quand elle tombe sur un vieux vraiment hideux). Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas avec l’arrivée (et parfois la simple disparition) de nouveaux personnages apportant chacun leurs lots d’obstacles à franchir pour Hannah.

Billie Piper porte la série (et la lingerie) à merveille

Playlist bonus

  1. You know I’m no good >> Amy Whineouse
  2. Beginning And End >> Barrie Gledden & Tim Reilly
  3. Someone Like you >> Adele
  4. Ooh La La >> Goldfrapp
  5. Smoke without Fire >> Duffy
  6. Love Today >> Mika
  7. Lullaby >> Sia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>