La couleur des sentiments

Skeeter en pleine rédaction de "The Help"
Skeeter en pleine rédaction de "The Help"

Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60. Aibileen, comme toutes ses amies noires, est au service d’une famille de blanc. Elle s’occupe de toutes ces tâches ingrates que ces derniers ne savent et ne veulent pas faire : courses, cuisine, ménage, éducation des enfants. Elle ne se plaint pas de sa situation mais serre les dents face aux injustices qu’elle subit et qu’elle voit subir par les enfants de ses patrons. Sa meilleure amie, Minny Jackson, est au service de la pire peste des jeunes femmes de la ville, Hilly Holbrook. Celle-ci tente de mettre en place des mesures racistes telles que des toilettes séparées pour les blancs et les noirs. Les domestiques subissent ses caprices à longueur de journée.

La peste Hilly Holbrook

Dans ce contexte un peu particulier, Skeeter, jeune femme dynamique, rentre à Jackson. Sa mère lui met la pression pour trouver un bon parti mais elle a d’autres priorités : trouver une place dans une bonne maison d’édition en tant que journaliste ou écrivain. Elle est vite indignée par les injustices subies par les domestiques et y voit un sujet parfait pour son premier ouvrage. Elle se rapproche d’Aibileen et de Minny afin de retranscrire leurs histoires de bonnes. Une entreprise dangereuse voire même illégale qui va les lier et remettre en cause l’équilibre tranquille de Jackson…

Aibileen et Minny

La couleur des sentiments est un très bon film qui m’a fait passer un dimanche après-midi sous le soleil du Mississipi, loin de la grisaille de Paris. Très bien joué, notamment par Emma Stone (alias Skeeter) et par Viola Davis (Aibileen). Le titre est bien choisi puisque ce sont bien des sentiments que l’on voit se créer entre tous les personnages et qui ne manquent pas de nous faire verser une petite larmichette sur la fin du film. Un très bon moment à partager entre amie. Seul regret : ne pas avoir lu le livre avant qui, à ce que ma copine Laura m’a dit, est un très bon ouvrage.

Rafraichissement de ces dames à Jackson

Ce qu’ils en disent…

Première

Télérama

La couverture du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>