Populaire

Rose derrière "La populaire"

Par ce froid intenable, il devient vital de savoir se mettre au chaud. Quoi de mieux qu’une petite salle de cinéma pour remonter un peu notre température corporelle ? Vient le moment du choix du film et hier, c’est Populaire qui a éveillé mes sens déjà bien en alerte à cause du mistral. La présence de Romain Duris et de ses mimiques improbables n’est pas pour rien dans ce choix. Les costumes des années 50 non plus d’ailleurs. Et pour le coup, j’ai été servie : des cols Claudine, des robes, des chaussures à talons à la pelle se sont enchaînés durant 1h51 devant moi.

M.Echard et Rose Pamphyle

L’intrigue ? Un peu décevante par contre. Rose Pamphyle (jouée par Déborah François) est maladroite mais pleine d’ambition. Ce qu’elle veut ? Devenir une femme moderne et être considérée comme l’égale des hommes. Son moyen pour y arriver ? Taper à la machine. Elle ne sait faire que ça « à toute berzingue » comme le reconnait rapidement M.Echard (Romain Duris le voilà). Frustré de ne pas avoir été athlète N°1 dans son enfance, il va tout faire pour la mener aux championnats de région, de France de vitesse dactylographique (on se croirait un peu dans Glee avec les concours de chorale d’ailleurs). L’entrainement n’est pas de tout repos : jogging, piano, lecture de romans tels que Madame Bovary et retranscription intégrale des textes sur la fameuse machine à écrire.

Le vernis pour lier chaque doigt à certaines touches

Je me suis posée trois questions pendant tout le film :

Première question : qui est cette actrice qui incarne le rôle de Marie, une amie de M.Echard ? En fait il s’agit de la jolie Bérénice Béjo.

Deuxième question : ce genre de concours de vitesse dactylo ont-ils existé ? Mon ami Wikipedia s’est fendu d’une réponse très précise :

« Des concours de vitesse ont été organisés au début du XXe siècle, dans une optique à la fois publicitaire et de légitimation de l’organisation scientifique du travail. À l’heure actuelle, les championnats du monde en dactylographie sont organisés tous les deux ans par la Fédération internationale pour le traitement de l’information et de la communication (en abrégé Intersteno) lors de ses congrès bisannuels. »

Troisième question : Combien de mots à la minutes je peux taper ? Avec un simple test (juste ici), je suis arrivée au score de 60 mots à la minute. Hum… je ne sais pas si c’est très brillant.

Rose derrière "La populaire"

Tout ça pour dire que Populaire était agréable à regarder, avec un riche travail de reconstitution des années 50 sur les décors, les accessoires et les costumes. Le jeu des acteurs est agréable, un brin kitsch mais comme il faut et surtout l’esthétisme des plans et la réflexion sur les couleurs et les lumières est appréciable. Toutefois, 1h51 sur des concours dactylo, ça fait un peu long. A voir, mais sans trop d’attentes scénaristiques.A retenir, la chanson Les secrétaires tcha tcha tcha de Jack Hary, entrainante et amusante.

Ce qu’ils en disent…

Les inrocks                          Première                                           Le monde


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>