La nuit des merveilles

Une tasse du décor
Les papillons d'Alice Godart
Une tasse du décor
"Un joyeux non-anniversaire, mon cher !"

Jeudi soir dernier avait lieu La nuit des merveilles organisée par l’association étudiante Ciné Fils et Filles à Avignon. Une soirée déguisée sur le thème, vous l’aurez compris, des merveilles. Le programme enchanteur nous a mis des étoiles plein les yeux. Le rendez-vous était fixé à 19h15 devant la porte St Lazare. C’est ainsi que, princesses, gitanes, cocotte et autres Anita de Hartley Coeur à Vif s’assirent dans le bus dans une ambiance joyeuse. Les colonies de vacances se rappelaient à nous, il faut l’avouer. 

Retouche maquillage dans la navette
Un bout de la jupe de Sarah
Une gitane dans la navette

C’est au Pathé Cap Sud que ce carrosse nous déposa, pour la diffusion du dessin animé de Walt Disney Alice au pays des merveilles. Le temps de découvrir deux trois Alice et quelques Chaperon Rouge supplémentaires, nous étions assis confortablement pour 1h20 de film. D’ailleurs, je me souvenais qu’il m’avait mise mal à l’aise étant petite : la petite fille perdue dans la forêt coincée dans un corps trop grand puis trop petit faisant face à des personnages improbables (très bien conçus, surtout les petites huîtres) et tous un peu fous la mettant en déroute et ne répondant jamais à ses questions. Même les fleurs qui parlent la prennent pour une mauvaise herbe. Une morale : ne pas s’éloigner de chez soi seule le soir. Ce film m’a également donné envie de revoir la suite élaborée par Tim Burton dans laquelle on retrouve de nombreux ingrédients du dessin animé.

Cécile et Joséphine déguisée en... ???
Manon et Adrien, son prince charmant

A la fin de la représentation, le chauffeur attelait à nouveau les chevaux, bon d’accord, il chauffait juste le moteur pour un retour rapide sur Avignon où la Maison Jean Vilar redécorée nous attendait. Barbe à papa, papillons (faits par Alice Godart, oui oui une autre Alice), buffet copieux de non-anniversaire et photos amusantes s’étalaient sous nos yeux ébahis. De quoi passer quelques heures magiques de plus à manger des burgers, boire du rosé et danser sur un carrelage en damier. Une soirée plus que réussie au thème ensorcelant et qui a du demander un gros travail. Chapeau (mais pas du chapelier fou).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>