Jane Austen

Jane
Jane

Jane Austen est une jeune femme du XIXe siècle qui grandit dans une famille de pasteurs, entourée de huit frères et sœurs. Ils vivent modestement mais sont férus de lectures et de musique. Dès le plus jeune âge, Jane écrit des parodies sentimentales avant de se consacrer aux romans. En 1801, la famille Austen s’installe à Bath où son père meurt quatre ans plus tard. Jane reste seule toute sa vie, tout comme sa sœur avec qui elle entretient des liens très forts. Ses écrits sont emprunts d’une forte personnalité et décrivent le mode de vie de ses contemporains à travers des histoires d’amour so British. Jane laisse derrière elle un roman inachevé, Sanditon, emportée par la phtisie à l’âge de 41 ans.

Orgueil et préjugés

Qu’a-t-elle écrit ?

Nothanger Abbey, Raison et sentiment, Orgueil et préjugés et Mansfield Park sont publiés successivement en 1811, 1813 et 1814. L’auteur ne connut pas le succès en son temps et ne fut redécouvert qu’à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, son talent de peintre des moeurs et de la province anglaise fait d’elle un des auteurs prévictoriens  les plus connus et des plus mordants.

Raison et sentiments

Comment sont les films ?

Avant tout, il faut signaler que les romans de Jane Austin ont toujours été adaptés avec des acteurs anglais comme interprètes. Mais pas n’importe lesquels… Kate Winslet, Kate Hudson, Keira Knightley, sont les acteurs phares de Raison et sentiments et Orgueil et préjugés. Chacun de ces films met en place une ambiance très particulière : humide et modeste dans un cottage baigné de brume. Les histoires d’amour nous tiennent en haleine jusqu’à la fin que l’on espère positive. On imagine mal une époque durant laquelle danser trois fois avec la même personne à un bal équivaut à s’engager avec elle pour la vie. Les déclarations s’enchaînent et les épanchements de chacun laissent des larmes couler sur les joues de chacune. Un peu mièvre, mais tellement prenant…

Jane

Et le film sur elle ?

Anne Hathaway fait une parfaite Jane Austen. On ne sait pas vraiment si son histoire avec M.Lefroy est véridique mais l’on a envie qu’elle le soit. On sent à quel point le XIXème siècle a pesé sur Jane qui était une femme visionnaire et aspirait à des ouvertures pour les femmes de son temps. Différent des autres films, celui-ci reprend l’époque mais l’on a bien conscience que l’on voit la personne qui a écrit les histoires que l’on a appris à aimer. C’est pourquoi, il est préférable de découvrir ce film après les autres à mon avis. On apprécie l’évolution du personnage entre gravité, prise de conscience de son temps et passion des mots et des tournures de phrases. 1h50 qui nous mène au XIXème siècle sans regrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>