Faust m’a tuée

Paul Lecomte à l'opéra
Paul Lecomte à l'opéra

Vendredi 9 mars 2012 avait lieu la générale de l’opéra Faust agrémentée d’un petit cocktail avec rencontre du metteur en scène et du chef d’orchestre. Tout ceci a été rendu possible par l’association étudiante Premières loges comme à l’habitude. Pour la petite histoire, Faust, le personage principal, a la mauvaise idée de faire un pacte avec le diable. Le voilà rajeuni d’une trentaine d’années et amoureux de Marguerite dont le frère part à la guerre. Il n’a de cesse de faire la cour à la belle qui finit par céder à son désir. Après l’entracte, enceinte, on la retrouve abandonnée par son amant. Folle de chagrin elle va passer par toutes les torpeurs et devoir vaincre le diable en personne…

Un opéra en français est juste inaudible. Heureusement que nous avions un résumé. Les 3h40 s’écoulent tout doucement entre complaintes, chagrin, turpitudes du cœur et grosse déception amoureuse. Seul le moment du ballet passe à toute allure et nous remet dans un espace spatio-temporel convenable. On pourrait objecter le fait que c’est l’apanage de l’opéra que de durer longtemps mais là tout de même c’est trop. En tout cas pour moi ça l’a été. Une lente agonie malgré la qualité des acteurs, les décors grandioses et changés régulièrement et un orchestre prestigieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>