Analyse de Sex and the city par JP Esquenazi

SexandtheCity

Sex and the city est une série organisée autour d’un meneur de jeu et d’un plateau central : Carrie Bradshaw conduit le show par ses interpellations directes à l’adresse du téléspectateur ou pas ses commentaires en voix off. Elle est secondée par les observations de ses trois amies réunies autour de repas divers : chacune représente une option ou un choix vis-à-vis des thèmes de l’épisode, selon la logique des intervenants réunis dans des débats. Les thèmes sont aussi illustrés par des « reportages », anecdotes rapidement narrées qui mettent en scène l’une ou l’autre des quatre héroïnes, ainsi que par des interventions captées à la façon des micros-trottoirs du journal télévisé.

La mode est également présente sous forme de présentations de vêtements ou de meubles qui sont des publicités à peine déguisées. Chaque épisode est finalement construit comme un talk show autour d’un « examen non sentimental des relations intimes et habitudes d’accouplements » d’un point de vue entièrement féminin. Les hommes y apparaissent la plupart du temps comme des monstres plus drôles que méchants, victimes inconscientes de leurs obsessions. La formule de la série fait du talk show l’une des possibilités narratives de la diffusion sérielle : la vie à Manhattan d’une population sans difficulté financière et plongée cependant dans une sorte d’indécision morale et identitaire est énumérée et discutée. Cette description permet à la série d’effectuer finalement une sorte d’inventaire de toutes les questions liées aux comportements et attitudes attachés à la sexualité. En même temps, la persistance d’une nostalgie associée à l’ère du mélodrame et à ses croyances maintient un lien fort avec le genre. Carrie Bradshaw comme ses amies semblent encore à la recherche de l’homme (du mari ?) idéal et d’un foyer, que les dernières saisons paraissent ne pas interdire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>