Kate Winslet récompensée aux Golden Globes

Mildred-Pierce-Poster

C’est cette nuit que Kate Winslet a été récompensée pour  son interprétation de Mildred Pierce dans la série du même nom. Plus que méritée, ce Golden Globe consacre sa performance plus que réaliste et son jeu pour un rôle hors du commun.

Mais quelle est cette série ?

L’écrivain américain James M. Cain publie en 1941 un roman intitulé Mildred Pierce. En 1945, le réalisateur phare de la Warner, Michael Curtiz, adapte l’histoire de cette femme au cinéma sous la forme d’un film noir qui relance la carrière de Joan Crawford et lui permet de décrocher l’oscar de la meilleure actrice. Cette transposition hollywoodienne, à laquelle William Faulkner a participé, fait du roman social de Cain un film de genre, racontant un crime passionnel par le biais d’un long flash-back.

Soixante-six ans plus tard, quand Todd Haynes décide à son tour de dépeindre l’existence tumultueuse de Mildred Pierce, il choisit pour sa part de coller au récit original en réalisant une minisérie en cinq parties pour HBO. L’actrice anglaise Kate Winslet y tient le rôle-titre aux côtés d’Evan Rachel Wood (Veda, sa fille), de Guy Pearce (Monty Beragon, son amant) et de Melissa Leo (Lucy Gessler, sa confidente). Seul moyen de voir la série en France : Orange la diffusait à partir du 24 septembre 2011.

Mais qui est Mildred Pierce ?

Mildred Pierce est une femme indépendante avant l’heure. Sans pour autant être féministe, car elle ne revendique d’autre droit au bonheur que le sien. Mariée à 16 ans, mère au foyer de deux filles de 7 et 11 ans, n’ayant jamais appris de métier, elle finit pourtant par expulser du domicile conjugal son mari adultère, sans emploi depuis l’écroulement du marché immobilier. Et tant pis si les enfants ont du mal à comprendre que papa ne dorme plus à la maison…

La ménagère, jusqu’ici plutôt aisée, sait ravaler sa fierté quand il s’agit de prendre un petit boulot de serveuse (parce que « même de nos jours, les gens doivent manger ») ou de demander le divorce, actes très mal considérés à l’époque. C’est une femme éduquée, de bonne famille, ce qui ne l’empêche pas de coucher avec un (soi-disant) ami de son mari ou un (soi-disant) riche héritier dès le premier soir.

Bref, Mildred Pierce occupe la place de l’homme. Par obligation, la Grande Dépression poussant de nombreuses femmes à subvenir aux besoins de leur famille (lorsque Roosevelt prend le pouvoir en 1933, un Américain sur quatre est au chômage, et deux millions n’ont pas de toit). Mais aussi par anticipation d’une évolution des mœurs sociales. Ses initiatives peuvent certes se retourner contre elle, mais Mildred continue d’aller de l’avant sans se laisser freiner par les coups du sort. Et sans se faire d’illusions, non plus, sur les grincements de dents que ne manquera pas de susciter cette subite inversion des rôles.

Pourquoi regarder Mildred Pierce ?

Pour Kate Winslet bien entendu, pour les costumes et décors d’époques très bien réalisés, pour l’histoire prenante et pleine de rebondissements, parce que ce ne sont que 5 épisodes d’une heure donc au pire on ne perd pas beaucoup de temps !

Source : Lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>