Ballerines à tout prix

et-dieu-crea-la-femme-1956-07-g

Pour la petite histoire…

Sa naissance, comme chaussure de ville, se situe en 1956. On s’arrache la Cendrillon de Repetto, arborée par Bardot dans Et Dieu créa la femme. Les snobs, elles, préfèrent la Ferragamo d’Audrey Hepburn, avec son talon pastille. Avec un corsaire, une robe noire ou un jupon vichy, de Saint-Trop’ à Capri en passant par Saint-Germain, un vent de juvénilité gracieuse souffle sur les pieds des sixties. Quand on était condamnée aux « kitten heels » dadame, du plat, du souple, le bonheur !

Après un passage à vide (trop sage pour les seventies, trop BCBG pour les eighties), la ballerine revient en force dans les années 2000. Merci qui ? Kate Moss, bien sûr, qui avec un slim ou un short, en fait un élément de son personal branding. Et la réhabilite sans doute pour l’éternité. Depuis, des petons des maternelles aux 41 fillettes d’Elle Macpherson, elle est devenue un classique, voire un basique, sans cesse revisité : cloutée, pailletée, fluo, Liberty, à museau de chat…, on en passe ! Elle trottine volontiers du très luxe – la Chanel bicolore ou la Lanvin – au très cheap – sa cousine à 10 euros, un peu odorante mais chérie des teens.

Les icônes du genre

Kate, donc, et toutes les it girls un peu bobos, Sienna Miller, Katie Holmes entre autre mais plutôt les jours de repos, dorénavant. Sofia Coppola, qui ne sort jamais sans ses Marc Jacobs. Carla Bruni, depuis qu’elle est une (première) dame.

En bref

Que ce soit des ballerines de marques cultes telles que Repetto et forever, ou des petits spécimens à 10€ trouvées chez Deli’shoes, on s’arrache les ballerines. Quelques concurrents sérieux comme le mocassin et les tongs (seulement en été) tentent de les détrôner mais sans succès. Le confort absolu et la féminité en plus, que demande le peuple ?

Source : Madame Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>