Le déjeuner de Sousceyrac

Sans titre-1(5)

Un peu de lecture dans ce monde de brut…

Le déjeuner de Souceyrac a été écrit par Pierre Benoît. Il a été publié en 1931 (pas tout jeune tout ça hein), édité en poche en 1963.

Un petit résumé ?

C’est presque par hasard que Philippe Mestre s’est arrêté à Sousceyrac, dans les montagnes du Ségala, où il a passé quelques vacances d’enfant. Plus rien ne l’y attache, sinon le vague souvenir d’une tante, brouillée avec la famille. Mais bien des mystères se cachent sous l’apparente paix de l’austère petite ville aux hivers rudes, parmi ces montagnards pauvres, durs au travail, âpres au gain. D’où provenait la fortune tardive de la tante Ernestine, dont Philippe ignorait l’existence ? A-t-il été spolié d’un héritage de plusieurs millions-or ? Entre presbytère et étude notariale, c’est la silhouette entrevue de la mélancolique Armande, qui va l’encourager à mener l’enquête. Belle et troublante Armande,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>